Le botox contre le bruxisme

Une nouvelle méthode pour traiter le bruxisme consiste à administrer de la toxine botulinique (en abrégé : botox). Pour simplifier, on peut dire que le botox détend les muscles du visage qui se contractent sous l’effet du grincement des dents et peut ainsi empêcher le grincement (nom scientifique : bruxisme) pendant une période de trois à six mois environ. Prenons un exemple : à l’aide du botox, on peut, par exemple, détendre le muscle masticateur (musculus masséter) de manière ciblée et, surtout, précise. L’équipe du cabinet dentaire Bärenklau de Munich utilise le botox contre le grincement des dents avec succès depuis un certain temps déjà. Le fait de savoir si une thérapie contre le bruxisme de ce type doit remplacer ou compléter le port d’une glissière doit faire l’objet d’un examen préalable approfondi.

Le botox contre le grincement des dents : le muscle se détend

Explication : on connaît le botox comme médicament qui détend les muscles. En chirurgie plastique et esthétique, il est utilisé depuis de nombreuses années sur tous les muscles striés du corps. Dans la région du visage, il permet de réduire les rides grâce à son effet relaxant sur la musculature mimique. Mais à l’origine, le botox vient du domaine médical. Il était et est encore utilisé notamment pour traiter les patients victimes d’un AVC. Étant donné que le muscle masticateur réagit bien au botox, une injection en trois points précis de chaque côté de la joue suffit à provoquer une détente. Conséquence : le grincement de dents diminue nettement, voire cesse complètement. Encore une bonne nouvelle : la plupart des patients souffrant de bruxisme ne ressentent aucune douleur lors du traitement au botox. Seule l’injection est parfois ressentie comme une légère pression, dans certains cas, rares, accompagnée d’une sensation de brûlure. Important : on injecte juste assez de botox pour que le grincement cesse – la fonction de mastication reste totalement intacte. De même que l’on continue de parler tout à fait normalement.

Bruxisme : un Allemand sur cinq en souffre

Près d’un Allemand sur cinq souffre de grincement des dents pendant son sommeil (bruxisme nocturne) ou pendant la journée (bruxisme diurne). Le grincement des dents est un phénomène involontaire qui affecte considérablement non seulement les racines et la substance des dents, mais également l’os de la mâchoire, les articulations temporo-mandibulaires et les muscles masticateurs. S’il est chronique, le bruxisme peut même modifier la position de la dentition. Les personnes âgées souffrent plus rarement de bruxisme. Ce sont surtout les enfants qui souffrent de bruxisme nocturne. Les causes du bruxisme sont diverses. Selon les recherches les plus récentes, il s’agirait dans le cas du bruxisme nocturne d’une activité musculaire de mastication rythmique déclenchée par le tronc cérébral. Celle-ci se produit de manière plus intense entre les différentes phases du sommeil. Le bruxisme diurne peut être causé par l’angoisse et le stress, mais également par un mode de vie malsain, la consommation d’alcool, de tabac ou l’abus de caféine.

De nombreuses études sur le botox dans le traitement du bruxisme

L’administration de botox pour traiter le bruxisme repose sur des bases scientifiques. Depuis qu’en 1990 des neurologues belges ont rapporté avoir traité un grincement de dents avec un traitement au botox dans le « Journal of Neurology, Neurosurgery and Psychiatry », plus de 200 études et présentations de cas ont été recensées. Une méta-analyse du traitement du bruxisme par le botox a été conduite en 2012 par une équipe de chercheurs chinois. Les expériences issues de plusieurs milliers de traitements au botox dans des cas de grincement des dents ont été regroupées et analysées et présentées dans la revue « International Dental Journal ». Résultat : sur la base d’études plus vastes apportant des preuves scientifiques (études avant-après contrôlées), il a été prouvé que la fréquence des grincements de dents est nettement réduite par l’administration de botox. Il est également prouvé que les douleurs provoquées par le bruxisme sont considérablement diminuées suite à une injection de botox, et disparaissent même complètement dans un grand nombre de cas. On a également constaté que, last but not least, le traitement au botox contre le bruxisme n’avait pas d’effets secondaires.

Quel est le coût d’un traitement du bruxisme au botox ?

Le coût d’un traitement au botox contre le grincement des dents ne peut être évalué d’emblée au centime près. Il faut compter environ 400 €. De manière générale, on peut dire que le muscle masticateur responsable du grincement des dents présente une densité tissulaire élevée. C’est pourquoi le traitement du bruxisme avec cette méthode requiert une dose élevée de botox. Mais cette remarque n’a pas de caractère absolu. Certains patients n’ont pas un muscle masticateur aussi développé et nécessitent une quantité plus faible de toxine botulinique. Le fait est toutefois que le coût d’un traitement au botox n’est pas pris en charge par la sécurité sociale.

Traitement du bruxisme au botox : des effets secondaires?

De manière générale, les études susmentionnées ont montré qu’un traitement du bruxisme au botox ne présentait aucun risque. La toxine botulinique est totalement évacuée par le corps au bout de quelques mois. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le traitement doit être renouvelé au bout d’un certain temps si le bruxisme persiste. En dehors du léger malaise possible provoqué par l’injection, dans de rares cas une diminution temporaire du flux de salive a également été rapportée. En Asie, le botox est par ailleurs utilisé depuis de nombreuses années pour former le visage. Là-bas, un visage anguleux avec des muscles masticateurs très développés est considéré comme disgracieux.